We Are Tourists




  

















 


Paris April 2011 

J'ai beau l'avoir fui il y a six ans, il faut croire que j'ai indéniablement une connexion avec la ville de Paris presque inexplicable. Mes parents se sont rencontrés dans la capitale, mon père y a travaillé plusieurs années durant mon enfance - ce qui nous a permis d'y passer plus de plusieurs weekends, j'y ai habité durant trois ans pendant mes études universitaires. Je l'ai quitté pour tourner la page noire de ma vie et pourtant j'y reviens encore et encore. Et c'est à ses côtés que je me suis rappelée pourquoi malgré tout j'aimais et j'aime encore cette ville. Ces parisiens de tout style qui traversent sans même regarder la ville tellement ils sont pressés, ces métros remplis d'affiches sur lesquels je pourrai passer des heures à regarder la composition, la typographie ou juste le concept, ces magasins de vêtements, d'accessoires, de papeteries, de décorations qui nous tentent chaque dix mètres, ces mélodies des accordéons tellement typiques de Paris qui rôdent dans les rues, ces touristes émerveillés devant les bâtiments qu'ils n'ont vu avant que dans les livres et les films... C'est peut-être cliché mais c'est pour tout ça que j'aime cette ville. Le quai de Béthune que j'ai traversé des milliers de fois, le bord de la Seine qui était mon coin préféré pour manger et étudier, cette crêperie dans laquelle j'ai passé des heures, cet Hôtel de Ville qui était mon repère entre Châtelet et Beaubourg, ce cathédrale de Notre-Dame que je regardais à chaque fois que j'allais vers Saint-Michel pour aller au Paradis du Fruit. Le quartier chinois que mon père m'y amenait à chaque visite parisienne... Tous ces souvenirs ont repris un peu de couleurs et de gaieté à ses côtés. Trois jours à faire des séances photos, à découvrir la ville en voiture pour la première fois, à revoir certaines tête que j'avais envie de revoir depuis ma dernière visite, à marcher tout en lui racontant les différentes anecdotes dans chaque coin de rue... Je crois que j'ai fait définitivement la paix avec Paris. On y reviendra. Ensemble, avec un portefeuille un peu plus rempli cette fois.

4 commentaires:

Geraldine a dit…

Oh oui tu reviendras, et la prochaine fois on fera la fête ensemble !! Qu'on se le dise :) Bisous ma belle !

Unspoken a dit…

J'aimerai avoir ses sensations en revenant quelque part, une ville qui me tient à coeur mais je n'ai pas encore ce genre de sensations. J'espère qu'à votre prochain séjour à deux ça sera encore meilleure.

lilla Mcfly a dit…

Comme quoi , Paris semble beau quand on lit ce que tu écris...

Moi je préfère largement Bruxelles à Paris, même si ces deux villes sont foncièrement différentes .
Paris est hostile, grise..

J'aurai bien aimé avoir ton point de vue :)

somewhair a dit…

> Geraldine : Oui on fera tout ça ! Déjà j'étais contente de t'avoir eu au téléphone après autant d'années. :)

> Unspoken : On s'attache à des lieux malgré nous :) Tu verras, tu auras aussi ces sensations quand le temps viendra ;) Oui on va bien s'amuser la prochaine fois aussi !

> Lillz Mcfly : C'est vrai que pour y habiter je préfère largement Bruxelles aussi. C'est une ville où on se sent très vite chez soi je trouve. Et c'est vrai aussi que Paris est parfois très hostile. Mais je l'aime tout de même, il suffit juste de regarder la ville autrement :)