This is the end. A beautiful end.


Ça y est c'est fait. Je peux enfin le dire. "C'EST FINI bordel de merde !!!!". 2 mois ? 3 mois ? Honnêtement je ne sais plus. La notion du temps, je ne l'ai plus. Juste cette impression que ça a duré des mois et des mois. Le temps a été multiplié par deux, voire trois, vu le peu de temps que j'ai dormi. "T'as un peu dormi toi ?" "Oui, oui, un quart d'heure, c'est déjà ça non ?" Comme dirait Youn, dormir de toute façon c'était bien trop mainstream. Se reposer aussi. Avoir une vie sociale, encore plus. Et si mon ordinateur pouvait parler, il m'aurait sûrement dit "tu peux me laisser reposer au moins le temps que tu vas aux toilettes stp ?" 
Illustrator, Photoshop, Indesign ouverts constamment, à part quand ils décidaient de quitter de façon inopinée. La liste des choses à faire qui ne diminuait jamais, le disque dur qui se remplissait de façon assez scandaleuse. Le temps passait beaucoup trop vite. Le coup de "Dans 2 heures, je finis cette affiche" - 2 heures plus tard - "Putain de merde, pourquoi je suis aussi lente, j'ai toujours pas terminé et j'ai encore tout ça à faire !!" était devenu aussi une habitude. Comme pleurer, déprimer, vouloir tout arrêter aussi. "Je fais que de la merde", "je suis trop une merde", "je suis grave dans la merde" étaient mes phrases préférées durant ces derniers mois. 
Je n'ai jamais produit autant en si peu de temps, je n'ai jamais autant dépenser pour les impressions, et je n'ai jamais senti autant la pression que cette fois. Des affiches, des affiches et encore des affiches. Des produits dérivés, des packagings, des cartes postales, des mises en page... C'était fatigant. Plus qu'épuisant. Mais finalement ça valait le coup. Vraiment. Voir l'enthousiasme du jury externe auquel je ne m'y attendais absolument pas, entendre les plus beaux compliments de tous mes proches, les bravos et les félicitations des profs... Ces brefs mais intenses moments ont effacé le reste. Et je pouvais aller dormir. Le sourire aux lèvres, la grande satisfaction personnelle au fond du cœur, et surtout avec l'esprit enfin tranquille.
C'est fini. Ça y est. J'ai encore mon corps à récupérer et  surtout quelques heures de sommeil. J'ai des millions de choses à faire maintenant. Trouver un travail entre autres. Mais aussi profiter de mes amis, de mon chéri, de mon temps. Cet été ne va pas être tout repos. Mais comparé à cette période du jury, ça sera de toute façon plus reposant. Enfin, je crois ! Je posterai mes visuels plus tard, pour l'instant DODO. Mais avant que je passe en mode pause, je tiens aussi à remercier une dernière fois toutes les personnes qui m'ont supportée, soutenue, aidée tout au long de cette période plus que difficile. Sans eux, je ne serai pas arrivée là j'en suis arrivée. Alors un grand grand et immense merci, et particulièrement à une personne qui se reconnaîtra :)

2 commentaires:

Dame Diaphane a dit…

J'ai l'impression que ça fait des lustres que tu es en jury, alors que je n'ai lu que quelques statut de toi sur fb. Je n'imagine quel soulagement ce doit être ! Profite de cette libération. A ce rythme là, si tu t'endors enfin, tu risques de dormir plusieurs jours sans te réveiller. En tout cas, je te souhaite un doux sommeil :)

Sayuri a dit…

Oulala.
Je commence mes études en design graphique en septembre.
Je vais bientôt passer par toutes ces phases, et ça me fait très peur.
Encore plus quand je lis cet article !
Mais ça me donne du courage aussi, et j'espère que je vais réussir à travailler très dur et à ne pas me laisser abattre inutilement !
Bonnes vacances (apparemment, tu profites bien :) ), et bon courage !