Windmill Field







 
 





© copyrights some[wh]air & Matam Belgium July 2012

Le soleil se lève, le vent souffle, la route nous appelle. Prendre les routes sinusoïdales, sans vraiment savoir où on va. Juste pour le plaisir de conduire, de découvrir, de se souvenir. Faire ces routes prises depuis plus de vingt ans, accélérer, ralentir, tourner et changer de directions subitement. À la recherche de ces routes sans noms. Où les éoliennes dominent le ciel et le monde. Sans savoir si on y arrivera. Les voir s'approcher, disparaître, s'éloigner, se rapprocher à nouveau. Et subitement on s'y retrouve à leurs pieds. La mélodie régulière des hélices, le soleil qui joue avec nos ombres, le ciel qui jouait des drôles de tour. Je me rappelle. Il y a plus de cinq ans, j'étais déjà partie à leur recherche. Depuis, je ne les avais jamais retrouvés. C'est un peu comme ces chemins d'aventure qui n'apparaissent qu'après les épreuves passées. Ce jour-là était le bon. Apparemment.

1 commentaire:

G C a dit…

Great pictures of wind turbines. They are more majestic and beautiful than the ones we have in Texas. :)